Pax Romana a Roma sul sinodo dal 3 al 7 ottobre- il programma


Atelier de travail sur certains thèmes du synode

« La nouvelle évangélisation pour la transmission de la foi. »
Rome, du 3 au 7 octobre 2012

Le synode sur la nouvelle évangélisation se tiendra à Rome du 7 au 28 octobre 2012.
Un atelier de travail sur certains thèmes du synode sera organisé du mercredi 3 octobre 14.00h au samedi 6 octobre 15.00h. Les participants sont invités à participer à la messe d’ouverture du synode autour du pape le dimanche 7 octobre matin à St Pierre.

Les objectifs de l’atelier de travail sont les suivants :
– contribuer à la réflexion du synode des évêques
– faire entendre une voix de laïcs et de professionnels, une position d’association catholique
– permettre aux participants d’échanger sur les problématiques du synode et devenir un acteur dans le débat public et le débat ecclésial autour de ces thèmes.

L’atelier est une première étape d’une réflexion qui se poursuivra ensuite dans le cadre de Pax Romana et en dehors de ce cadre. L’atelier doit permettre de former des personnes capables d’intervenir dans le débat public et ecclésial.

Les participants seront des membres d’associations catholiques internationales. On veillera à une représentation significative des différents continents et aires culturelles de notre monde.

Présentation de l’organisateur et continuité : Pax Romana/MIIC est une ONG catholique qui regroupe des mouvements nationaux d’intellectuels ou de professionnels dans une cinquantaine de pays sur tous les continents.
Pax Romana/MIIC a organisé un atelier de travail similaire, pour le Synode sur l’Afrique en octobre 2009 et pour le Synode sur le Moyen Orient en octobre 2010.

Lieu : L’atelier de travail aura lieu dans les locaux de la paroisse St Louis des Français, via Santa Giovanna d’Arco 5 (tout près de la Piazza Navona). Voir www.saintlouis-rome.net

Programme

(Les orateurs inscrits ici sont pressentis, sauf * qui ont confirmé leur participation).

Mercredi 3 octobre 2012 :

Module un et deux : Dynamique des synodes et participation des associations catholiques à cette dynamique. Les exemples du synode pour l’Afrique et le Moyen-Orient. Articulation des travaux des conférences épiscopales régionales (SCEAM, FABC), des synodes continentaux et du nouveau synode sur la nouvelle évangélisation.

Le synode pour l’Afrique de 2009 et pour le Moyen Orient en 2010 : Fredrick Wamalma* (Kenya), Charles Ochero* (Sud Soudan).
Le synode 2012 et le FABC : Paul Hwang* (Corée, théologien au Woori Institute, video).

Marta Bodo* « Femmes dans la recherche théologique ».
Jeudi 4 octobre :

Module trois et quatre :
Avec Gustavo Gutierrez (pressenti, une video)
La nouvelle évangélisation, un thème de et pour l’Amérique Latine.

Module cinq : Amérique du Nord : Kevin Ahern.
Fr Kizito* : l’articulation du synode pour l’Afrique et du synode pour la nouvelle évangélisation.

Module six : visite de terrain à Rome (au Sénat italien ?)

Vendredi 5 octobre :

Module sept et huit : Evangélisation et prosélytisme. Le rôle des associations philanthropiques confessionnelles catholiques. Défis et impasses.
Intervenants : Ramon Ibeas* (Caritas, Pays Basque) et ….

La nouvelle évangélisation selon le Cardinal Martini (autour de orateur ?)

La question de l’intérêt pour l’Evangile en Chine, les liens avec l’activité caritative des catholiques, par le P. Joseph Zhang*, supérieur du séminaire de Shizuajang, Hebei.

Module neuf et dix :

Diversité culturelle et évangélisation. Diversité des modèles de nouvelle évangélisation.
La diversité culturelle. Le contexte comme catégorie culturelle et théologique (G. Martinez*).

Nouvelle évangélisation, une étude de cas : la France. Mgr Patenôtre (évêque délégué au synode, Mission de France et Auxerre)

Samedi 6 octobre :

Module onze et douze.
L’évangélisation des structures et des cultures… A propos d’une dimension de l’évangélisation… Par Javier Iguiniz, professeur d’économie.

Diverses problématiques de l’atelier de travail :

Thème 1 : dans le monde actuel, les ONG confessionnelles jouent un rôle considérable, en particulier dans la lutte contre la pauvreté. Ces ONG permettent à des millions de personnes démunies de survivre, de se soigner… alors que les Etats dont ces populations vulnérables relèvent, sont trop faibles, manquent de ressources financières ou sont simplement défaillants.

Un certain nombre de ces ONG confessionnelles ne respectent pas forcément toutes les normes de base de l’aide humanitaire : humanité, neutralité, impartialité et non discrimination. Rien ne les oblige à respecter ces normes. Certaines de ces ONG humanitaires sont devenues des instruments électoraux au service de telle ou telle mouvance politique.

Du côté chrétien, le tableau est à nuancer également. Les ONG confessionnelles n’ont pas forcément rompu avec le prosélytisme, entendu ici comme l’utilisation des moyens financiers pour diffuser une croyance religieuse ou les intérêts d’une Eglise particulière.

Du côté catholique, le paysage des ONG et l’articulation entre religion et aide humanitaire est en train de se recomposer. On assiste à la naissance et au développement d’une nouvelle génération d’ONG sociales catholiques revendiquant ouvertement un rôle d’évangélisation.

Thème 2 : l’évangélisation doit intégrer la transformation des structures et des cultures. L’action pour la justice fait partie intégrante de l’évangélisation. « Le combat pour la justice et la participation à la transformation du monde nous apparaissent pleinement comme une dimension constitutive de la prédication de l’évangile qui est la mission de l’Eglise pour la rédemption de l’humanité et sa libération de toute situation oppressive » (Justice dans le monde, synode des évêques de 1971, n° 6). Cette déclaration du synode de 1971 doit trouver des applications dans le monde d’aujourd’hui.

Thème 3 : il faut prendre en considération la diversité des aires culturelles dans le monde actuel, ce qui a des effets significatifs sur la manière d’être chrétien, d’être association catholique, d’être association humanitaire aujourd’hui.

Il est important de débattre de ces questions à l’occasion de la tenue à Rome du synode sur la nouvelle évangélisation.

Langue

Anglais et Français. Traduction simultanée par des bénévoles.

Finance :

Pax Romana ne peut pas financer le voyage ou le séjour des participants à Rome.
Chaque participant peut réserver son billet d’avion pour rejoindre Rome (du 3 au 7 octobre par exemple).
On trouve à Rome des « Bed and Breakfast » pour 40 Euros par jour par personne (en chambre double).

Droit d’inscription : 100 €, ce montant inclut les déjeuners des jeudi, vendredi et samedi.

Inscription et renseignements complémentaires :

A faire rapidement : voir le site : www.paxromanawien2012.org pour une inscription en ligne. Mais il faut d’abord s’enregistrer avec son nom (log in).

On peut s’associer à cet atelier en mettant sur le site de Pax Romana une contribution écrite concernant le synode sur la nouvelle évangélisation. Voir le site www.paxromanawien2012.org

Renseignements complémentaires (et aide pour trouver un logement) : (Enable Javascript to see the email address)

Leave a Comment